L’Europe face au dumping chinois

Stratégie du dumping chinois et sa domination sur le marché de la sidérurgie

Connue depuis longtemps, la Chine fait tout pour concurrencer le marché européen sur tous les domaines, textile, alimentation, fournitures diverses, et surtout la sidérurgie, un gros investissement qui est au cœur des besoins de tous les pays du monde entier. Aujourd’hui, on sait davantage que la Chine continue à travailler les aciers, à en produire beaucoup et à les exporter à prix cassés, quelques fois  juste dans le but de faire peur à la concurrence afin que cette dernière ne puisse la devancer, cette stratégie s’appelle le dumping. Ce qui n’est pas légal vis-à-vis de la loi du marché, ils pratiquent le dumping en faisant en sorte de vendre à prix très bas pour attirer la clientèle y compris la clientèle du marché européen même s’il faut aller jusqu’à une vente à perte, mais bien sûr une marge même minime suffit pour eux pour gagner le marché européen. Mais l’Europe ne se laisse surtout pas dominer par cette stratégie de dumping chinois, actuellement les 28 Etats membres de l’Union Européenne renforcent leurs règles antidumping pour protéger la loi du marché.

Les mesures prises par l’Europe face au dumping chinois

Ne voulant pas accepter le dumping appliqué par les chinois, les 28 Etats membres de l’Union Européenne se sont mis d’accord sur le renforcement des règles qui régissent la loi du marché en soulignant le Non au dumping et d’y appliquer les mesures relatives à cette pratique. Dorénavant, ces mesures concernent les produits provenant de la Chine et qui se vendent à bas prix sur le marché. Bref, il s’agit de procédures qui visent à protéger les commerces les plus significatifs, donc une sorte de défense commerciale contre le dumping chinois. A cet effet, l’Europe pourra mieux contrôler les importations et exportations de la Chine qui détruisent les économies européennes.